Quelques mots sur la pauvreté...

 

Les différents moyens énumérés ci-dessus pour gagner sa vie ne suffisent pas. Le pays connaît un chômage dramatique ; certaines personnes ne font rien pendant la journée, parce qu'il n'y a strictement rien à faire, à commencer par les étudiants pendant les années blanches. Les lois du marché font que quand une activité à la portée de tous est rentable, tous s'y engouffrent jusqu'à ce que cette activité rapporte tout juste de quoi survivre.

Dans ces conditions, de nombreuses personnes doivent mendier pour vivre. Parmi eux beaucoup d'enfants qui ne vont pas à l'école, des lépreux, des infirmes, des aveugles. On trouve jusque dans la ville les problèmes de malnutrition que connaissent les villages les plus pauvres : de nombreux enfants ont le ventre balloné.

Pourtant, il ne s'agit pas de pauvreté destructrice. Les pauvres d'ici ne sont pas dessocialisé comme peuvent l'être ceux d'occident. La pauvreté n'exclut pas, puisque la quasi totalité de la population vit dans la précarité. De même, tous jouissent de choses qui s'achètent ailleurs, à commencer par la sécurité partout dans la ville.

Ci-dessous, des enfants lassés de mendier sans succès regardent à travers la grille les animaux du zoo :